Aucelum

Résidence de Chloé Desmoineaux & Rodin Kaufmann

Une résidence de création réalisée dans le cadre d’un partenariat entre le FabLab de l’Ecole nationale supérieure de la photographie (ENSP) et le festival Les Suds à Arles.  Pour cette seconde édition, Chloé Desmoineaux et Rodin Kaufman ont imaginé Aucelum.
En coproduction avec Octobre Numérique.

Aucelum, conte en deux dimensions.
Cette création croise les univers narratifs d’un poète pluridisciplinaire épris d’expérimentations incarnées et enracinées en pays d’Oc et d’une artiste numérique inspirée par la fiction spéculative et l’écoféminisme. Prenant le monde aviaire comme matière première sonore, visuelle, et historique le duo se projette dans un conte poétique et écologique futuriste qui questionne la place et le rôle de l’Homme à l’aube d’une crise biologique majeure. En augures contemporains, Chloé Desmoineaux et Rodin Kaufmann se font ici observateurs et interprètes des oiseaux, rares survivants de la précédente extinction de masse.

©Rodin Kaufmann

Retrouvez Les oiseaux de l’apocalypse, l’article de Benjamin Minimum sur Ancelum

“Aucelum, l’oiseau en provençal, symbole fort et éternel du rapport de l’homme à la nature. C’est le thème choisi par Rodín Kaufmann & Chloé Desmoisneaux pour une création pluridisciplinaire qui prend son envol ce lundi 8 juillet 2019 dans la cour de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie pour l’ouverture du festival Les Suds à Arles.”

Benjamin Minimum. Journaliste musical
2019-09-26T13:45:52+00:00